Le jeudi 06 février, les élèves de 6e F sont allés planter une haie bocagère au lieu-dit « Bon Espoir » de Hédé-Bazouges. Ils étaient accompagnés de leur professeur de SVT, de leur professeur de français Mme Picard et de la documentaliste, Mme Le Texier. Ce chantier s’est déroulé en 2 parties. Yannick Jégo, technicien bocage au syndicat du Linon, a présenté au premier groupe, les différentes essences des plants et expliqué l’intérêt de planter des arbres sur un talus. Il a montré aux élèves comment bien planter les jeunes pousses et pourquoi il fallait en protéger certaines. Ensuite, à l’aide d’une bêche, les élèves ont planté une haie simple sur la plantation d’une haie simple sur environ 150m. Le second groupe, encadré par Aurélien Fritot, animateur au syndicat du bassin versant du Linon, a découvert les travaux menés sur un petit cours d’eau, une zone humide et des mares réalisées par le Syndicat et la commune. Il a sensibilisé les élèves aux enjeux de ces milieux (favoriser la biodiversité, filtrer et retenir l’eau…). En cours d’après-midi, les groupes ont été inversés.

A Hédé-Bazouges, sous le soleil
Ça bosse dur !

Les élèves ont apprécié cette activité de plein air réalisée sous un très beau soleil.

De la gadoue, des bottes, le pied !

Le vendredi 7 février 2020, les élèves de 5A sont allés planter une haie bocagère à Saint-Thual, au lieu-dit Le Pressoire. Ils étaient accompagnés de leur professeur de SVT, Mme Thébault, de leur professeur de français, Mme Fougeray et de parents d’élèves, M. Lebrun et Mme Quenelle. La sortie était dirigée par Yannick Jégo, représentant le Bassin versant du Linon, qui a expliqué aux élèves pourquoi et comment planter.

Les 5es attentifsaux explications

Ce projet de plantation a été mis en place grâce à un agriculteur, Ronan Marquet et à Yannick Jégo. Malo, Lucas et Esteban ont créé un diaporama pour présenter le projet à la commune de Saint- Thual qui a accepté. Le maire en a parlé aux agriculteurs de la commune. Le projet a pu être monté avec M. Marquet.

Bottes, gants, bêches, plants… On est prêt !

Les élèves ont planté 260 arbres sur 300 mètres : des érables, des pommiers, des châtaigniers, des tilleuls et autres espèces. Il y avait deux rangs, un premier pour les hauts jets, c’est à dire les grands arbres, et un deuxième pour le bourrage, les petits arbres. Pour planter ces arbres, il faut écarter la terre avec une bêche et y enterrer l’arbre jusqu’au-dessus de la racine. Celle-ci ne doit pas dépasser car elle gèlerait. Pour protéger les espèces les plus fragiles, il faut planter deux pics en bois sur lesquels on enfile un petit grillage. Planter une haie permet le passage des animaux dans ce qu’on appelle une coulée verte, favorise la biodiversité et protège les cultures du vent par une clôture naturelle.

Une belle longueur !